mercredi 10 février 2010

stand by me - footpints in the sand

Vous connaissez certainement cette chanson "stand by me" et sa version (playing for change) qui est si merveilleuse (si vous ne l'avez jamais écouté, faites le tout de suite, et si vous la connaissez déjà, réécoutez là.. Je ne m'en lasse jamais..)



Voici les paroles, elles disent simplement "sois avec moi" ou "demeure avec moi".. Evidemment, dans le texte, il est question de "darling" et on imagine la personne aimée du chanteur ou de la chanteuse... Maintenant, réécoutez là, en entendant que "darling" représente le Bien Aimé intérieur, la présence divine en soi..(comme dans le cantique des cantiques) Et connectez vous ou ressentez votre coeur à ce moment là... Voici les paroles et ma traduction (approximative):





When the night has come
and the land is dark
And the moon is the only light we see
No, I won't be afraid
Oh I won't be afraid
Just as long as you stand, stand by me
Oh, stand, stand by me, stand by me

So darling, darling, stand by me, oh, stand by me
Oh stand, stand by me, stand by me

If the sky that we look upon should tumble and fall
Or the mountain should crumble to the sea
I won't cry, I won't cry, no, I won't shed a tear
Just as long as you stand, stand by me

And darling, darling, stand by me
Darling, darling, stand by me
Whenever you're in trouble
Won't you stand by me, oh, stand by me
Quand la nuit tombe, et qu'il fait sombre et que la lune est la seule lumière que l'on voit,
Non, je n'aurais pas peur, je n'aurais pas peur, tant que tu reste avec moi, sois avec moi...


Alors, bien aimé(e), demeure avec moi, reste avec moi,
sois avec moi..

Si le ciel que nous recherchons devait dégringoler et tomber,
ou si la montagne devait s'écrouler dans la mer
Je ne pleurerais pas, je ne pleurerais pas, je ne verserais pas une seule larme,
aussi longtemps que tu demeures avec moi







Alors, bien aimé(e), demeure avec moi, reste avec moi,
sois avec moi..


C'est en fait une prière, un chant d'amour tourné vers le divin.. Et si l'on écoutait un grand nombre de chants d'amour ainsi, en voyant l'autre non pas comme la personne aimée, mais comme l'Autre qui est en nous, comme la présence lumineuse du Soi, comme l'étincelle divine source d'Amour inconditionnel qui nous a amené à l'existence... Et cela me fait penser à ce merveilleux poème "Footprints in the sand" ("Empreintes de pas sur le sable") qui a fait le tour du monde... Je l'ai entendu pour la première fois dans le désert du Sinaï, en 2001, et cela n'a pas cessé de rester en mémoire. Tout particulièrement quand je me sens seul et abandonné... chaque fois qu'au fond de moi résonne ce cri "mon dieu, pourquoi m'as tu abandonné?".. (note: ne vous laissez pas impressionner pas le mot "seigneur" et remplacez le, si vous le désirez, par "Bien Aimé"..)







One night I dreamed I was walking along the beach with the Lord.
Many scenes from my life flashed across the sky.
In each scene I noticed footprints in the sand.
Sometimes there were two sets of footprints,
other times there were one set of footprints.

This bothered me because I noticed
that during the low periods of my life,
when I was suffering from
anguish, sorrow or defeat,
I could see only one set of footprints.

So I said to the Lord,
"You promised me Lord,
that if I followed you,
you would walk with me always.
But I have noticed that during
the most trying periods of my life
there have only been one
set of footprints in the sand.
Why, when I needed you most,
you have not been there for me?"




The Lord replied,
"The times when you have
seen only one set of footprints in the sand,
is when I carried you."


Mary Stevenson
Empreintes de pas sur le sable
Une nuit j’ai rêvé que je marchais
Le long de la plage avec le Seigneur.

Plusieurs scènes de ma vie étaient projetées dans le ciel.
Pour chacune d’elle, je voyais des empreintes de pas sur le sable.
Parfois il y avait deux séries d’empreintes;
Parfois, il n’y en avait qu’une.

Cela m’a troublée de constater que,
Durant les moments écrasants de ma vie, alors que je
Vivais de l’angoisse, du chagrin ou de la défaite,
Je ne pouvais voir qu’une seule série d’empreintes.

Alors j’ai dit au Seigneur : " Tu m’avais promis,
Seigneur, que, si je Te suivais,
Tu marcherais toujours avec moi.
Mais, j’ai remarqué que, durant les périodes les plus difficiles
De ma vie, il n’y avait
Qu’une série d’empreintes de pas sur le sable.
Pourquoi, alors que j’avais le plus besoin de Toi,
Tu n’étais pas là pour moi ? "

Le Seigneur a répliqué :
" Les fois où tu n’as vu qu’une seule série d’empreintes
C’était quand je te portais dans mes bras. "

Mary Stevenson

Ce n'est pas le divin qui nous a abandonné, c'est nous qui avons abandonné la Vie, qui nous sommes coupé de Sa présence.. a cause de nos peurs, blessures, fatigues, nous nous sommes recroquevillés sur nous-mêmes, nous vivant comme victime, alors que nous en sommes le fruit aimé!!

Une seule issue, rouvrir la carapace, prendre une bonne respiration et regarder le monde autour de nous, regarder la vie en chaque chose et la respirer à plein poumons en ressentant chaque partie de notre corps, et en ré-ouvrant notre coeur à l'Amour qui n'a pas cessé d'être présent..

avec Amour...

Jacques

Aucun commentaire: