samedi 3 novembre 2007

Schéma général de développement spirituel

Voici une synthèse et une réflexion concernant le développement spirituel intégral, à partir évidemment de Wilber + quelques apports et expressions personnelles... (ce message aurait pu tout aussi bien être posté sur mon autre blog (Visions Intégrales), mais j'ai hésité..

En voici, brossé à grands traits le schéma général:

  1. Le développement spirituel est fondé sur deux piliers : conscience et amour (ou compassion ou relation)
  2. Au niveau le plus haut, au niveau absolu, la conscience correspond à une
    vision non duale, dans laquelle on constate :
    1. Que l’on appartient à une évolution qui nous dépasse : on est seulement une petite « cellule » dans le grand tout.
    2. Cette évolution est liée à deux mécanismes : différenciation et intégration.
    3. L’amour est la partie qui relie (eros et agape dans la terminologie de Wilber) les êtres à différents niveaux.
    4. Chacun est porteur de lumière (conscience et amour), avec pour « mission » d’avancer dans cette voie et de participer à cette évolution Kosmique (cf. Hegel: L’Esprit qui se reconnaît lui-même), que l’on pourrait appeler le projet Kosmique, sauf qu’il ne s’agit pas d’un projet au sens classique du terme (il n'y a pas d'intention, au sens classique du terme, ce qui ferait revenir à un Dieu mythique
      fondée à l'image de l'homme).
    5. Au niveau le plus haut, il y a donc à la fois totalement perte de la notion de l’individu comme être séparé, et en même temps union de Soi à Dieu dans un sentiment de liberté fondamental : la vraie liberté c’est d’être le porteur conscient, et engagé du projet de la Vie (je ne suis pas sûr que ce soit le niveau le plus haut: l'idée d'union de soi à Dieu me semble appartenir au niveau subtil, mais bon, les niveaux supérieurs: Dieu et moi sont un ne me sont pas encore directement perceptibles..
  3. Il est possible de percevoir le Kosmos à son niveau le plus haut (Conscience et amour au niveau non dual) et pas seulement de l'appréhender intellectuellement.
  4. La prise de conscience de tout cela est relativement simple à faire intellectuellement. Finalement on a pratiquement tout ce qu’il faut dans le domaine scientifique (physique, biologie, anthropologie, histoire, sociologie, psychologie, philosophie) pour comprendre cela. Mais il ne s’agit pas de le comprendre intellectuellement, mais de le percevoir directement.
  5. La prise de conscience perceptive (conscience) s’effectue par un ensemble de strates de mise à distance, de décentrations, qui nous font réaliser de plus en plus ce que nous sommes. Réaliser signifie en fait « percevoir », voir au même titre
    qu’on voit des choses habituellement.. La spiritualité est un mouvement
    de développement en général (différences entre étapes (stages) et états (states) à la Wilber)

    Etapes importantes dans la vie spirituelle :
    1. Il existe un « autre monde » constitué d’énergies, que l’on peut percevoir éventuellement sous forme d’êtres, d’esprits (entités, divinités, anges, etc..). Ce
      monde est en grande partie le fruit d'une projection de notre propre intériorité, mais n'est pas vécu initialement comme tel (on croit qu'il est "vrai").
    2. Prise de conscience que nous ne sommes pas le tout : existence d’une transcendence qui nous dépasse et qu’on vit comme un tout autre (Dieu, la Déesse)
    3. Dépassement de l’ego et prise de conscience de l’aspect divin qui existe à l’intérieur de nous.. Malheureusement très facilement repris par l’ego, ce niveau est très « dangereux » s’il n’a pas été nourri par le niveau précédent, s’il n’y a pas une prise de conscience fondamentale que Dieu est aussi totalement le « tout autre ». Débouche sur le vide (et non pas sur « l’autre monde » énérgétique du niveau a, sinon c’est qu’on a récupéré tout cela par l’ego qui est très, très fort..)
  6. La notion de soi séparé est liée, entre autre, à un mécanisme neuronal qui tend en permanence à nous faire croire qu'il existe une distinction entre soi et l'environnement. En d'autres termes, l'idée d'un soi séparé est un construit qui dépend très profondément de certains systèmes neuronaux. Ce n'est donc pas un donné..
  7. Au niveau subtile : l’amour divin est vécu comme une gratitude, gratitude envers la Vie, gratitude envers tout ce qui nous entoure..
  8. La mort fait partie du Plan, fait partie de la Vie.. Pour la Vie, la mort n’est rien, qu’un élément du Processus général.. et plus exactement, la mort fait partie de l’aspect regénération et dissolution de la Vie. (La vie comporte deux aspects : un aspect Eros qui est croissance, foisonnement, exubérance,..) et un aspect Thanatos qui est dissolution, régénération par mort et recombinaison. Mais pour le « moi », c’est la peur totale. Comme l’exprime Wilber, une grande partie de notre culture consiste à vouloir jouir de la partie Eros en refusant Thanatos.. Mais en refusant Thanatos, on refuse l’accès aux niveaux transcendants (et en particulier les niveaux subtils et causals).
  9. L’importance de « tout se passe comme si ». Différenciation entre intérieur et extérieur. Analyse des choses de l’extérieur et de l’intérieur..
  10. La voie de la Conscience passe par la décentration, l’appréhension (awareness), la réalisation (au sens cognitif, « je réalise que ») et donc la méditation et la compréhension; la voie de l’Amour passe par l’absorption, la relation, le contact, l’immersion, l’intégration, et donc le mouvement, le corps, les sensations, le vécu immédiat, le rapport à l’autre (empathie, etc..). Les deux sont effectivement reliés à un certain niveau : il y a conscience de l’amour, et réalisation que l’amour entraîne la conscience. L’amour de l’autre est lié à l’empathie qui suppose une certaine appréhension de l’autre (même si au début cette appréhension est inconsciente, comme dans la fusion émotionnelle) et la conscience entraîne la compassion..

Aucun commentaire: